RESEAU MALIEN DE CONTRE LES MUTILATIONS GENITALES FEMININES



Définition et types

L’excision au Mali est une des plus vielles pratiques traditionnelles dont le but était de préparer la jeune fille à sa future vie de femme et de mère. Elle est pratiquée dans au moins vingt huit pays africains (du Sénégal au Yémen et de l’Égypte à la Tanzanie) et concernerait chaque année plus de deux millions de fillettes

Le taux de la prévalence a été estimé à respectivement : 92% au Mali (EDS III ; 2001) Selon l’OMS:
« Les mutilations génitales féminines désignent toutes les interventions aboutissant à l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou toute autre mutilation des organes génitaux féminins pour des raisons culturelles autres que des fins thérapeutiques ».

On distingue quatre types qui sont :

La pratique des mutilations génitales féminines, très enracinées dans les mœurs et coutumes des ethnies qui la pratiquent (dans les deux pays), se justifie par des raisons culturelles, sociales, religieuses et économiques.